Carnet de voyage pour l'Islande Juin 2018

Accueil

ntroduction

Cela fait des années qu’on en rêvait, et on l’a fait !!! Après plusieurs mois de préparation, nous avons pris la route.

Notre désir était d’être le plus autonome possible lors de notre voyage.
Ne pas avoir à se dépêcher pour arriver à une heure précise, ou à un rendez-vous. L'option camping c'est imposé plutôt que la chambre d'hôte.
Nous avons exclu le "camping car" comme nous voulions aller si possible dans l’intérieur du pays, et le coût de location est rédhibitoire pour une telle durée et une telle distance.
Notre choix c'est porté sur l’utilisation d’une tente de toit montée sur la voiture, car le climat incertain rend l'utilisation d'une tente normale pénible. (Nous l'avons constaté sur place en voyant ceux qui pliait le matin sous la pluie).

Comme nous pouvions nous en faire prêter une j’ai étudié l’option par la route au départ de chez nous (Chambéry), embarquement au Danemark et passage par le Ferry. Il n’y a qu’une seule ligne qui part du port de HIRTSHALS au Danemark et qui arrive au port de Seyðisfjördur en Islande via les iles Féroé. Il faut compter un budget d’environ 2300.00 € pour un aller retour à deux personnes avec un véhicule standard (Dans notre cas un Duster) + 3200 Km de trajet aller retour Chambéry Hirtshals + Camping + Nourriture + Repas à bord du Ferry qui sont très cher.

En calculant cette option, j’ai fait des recherches, et en fait la location d’une voiture en Islande avec la tente de toit et tout le matériel de camping + deux billets d’avion revenait moins cher que le voyage par le Ferry.

Nous avons pris une location qui comprenait :


Et nous avons pris des billets d’avion au départ de Lyon sur la compagnie Islandaise WOW.
Le tout pour un budget 1955.00 € pour la location de la voiture pendant 15 jours, et 721.00 € pour les billets d’avion aller retour.
Vous trouverez des dizaines de loueurs, qui proposent toutes sorte de véhicules aménagé avec l'équipement complet. L'offres est très large.

ur place le logement

Nous avions vu qu’il existait en Islande, des "cartes" à acheter qui donne des réductions sur les campings qui y adhère, nous n'en avons pas pris pour ne pas être obligé de chercher ou d’atteindre les campings les acceptant. Je n’ai donc pas d’avis si c’est une bonne idée ou pas, ou des économies éventuelles (toujours notre soucis de liberté dans notre voyage).
Nous somment parti 15 jours sur place nous avons budgété pour deux :


Les campings sont plutôt corrects. Nous n’avons eu que 2 soirs sur les 15 ou la douche était payante (150 ISK = 1.20€), et un seul camping, ou il n’y avait pas de salle commune pour faire la cuisine. Attention hein ! Ce n’ai pas des campings 4 étoiles, les installations sont simple, mais en grande majorité propre et bien entretenues.

es courses et la nourriture

L’Islande est plutôt chère par rapport à la France. Je dirais en moyenne 80% plus cher pour le panier normal au super marché. Les restaurants eux, sont très cher, pour un rapport qualité-prix irrégulier.

Pour donner une petite idée :


Nous n’avons eu aucun problème pour faire les courses. Chaque petit village a sa petite superette. Toutes les stations services ont aussi des petites superettes ou on trouve les denrées de base, du pain des nouilles, des conserves, du gaz pour le réchaud...
Concernant le plein de la voiture, il faut bien faire attention au distance, mais nous n’avons jamais eu de stress du au manque de gasoil ;-).



e climat

Bon la, on ne va pas se voiler la face, l'Islande n'est pas la destination révée pour bronzer. Nous somment allé la bas entre le 6 et le 22 juin, nous avons eu 2 jours de vrais beau temps (soleil, ciel bleu et pas trop de vent) et 2 demi journées ensoleillées avec des passages nuageux, et le reste du séjour, plutôt alternance de pluies de vents et d'éclaircies (timides).
Ce qui est sympa c’est qu’a partir du 18 juin le soleil ne se couche plus (c’est le soleil de minuit), ce qui permet de faire des journées à rallonge. Et en plus quand c'est dégagé, il y a des ciels superbes ou le soleil frole l'horizon dans une explosion de couleurs :-).
Pendant notre séjour, on a eu en moyenne une température entre 5° le matin et 9° l’après midi (2 fois 18° mais c’était de courte durée). Une exception avec 2° et de la neige au réveil à Mývatn (cela faisait plusieurs jours qu’on fuyait devant la neige, mais elle a fini par nous rattraper). C'est l'expérience que nous avons eu. En lisant d'autres blogs, ou carnets de voyages, les gens qui ont été en Islande s'accordent sur le fait que le climat est plutôt rude.

es gens et la vie en Islande (Ce que nous avons vu…).

De manière assez paradoxale, nous avons rencontré assez peux d'Islandais de souche. Dans les campings, à part dans les lieux reculés, il y avait beaucoup de jeune qui venaient de partout en Europe et qui géraient l'acceuil et le fonctionnement des campings. Dans les restaurants, des Russes, des Polonais...
Les Islandais que nous avons rencontré étaient plutôt sympas, ils sont très influencés par la culture Américaine, dans leur manière de s’habiller, les voitures, les maisons, la nourriture. Tout le monde parle Anglais, donc c’est plutôt facile de se faire comprendre même à la piscine du bled le plus paumé au fond des fjords de l’ouest. Par contre ils sont ravis quand on leur demande comment on prononce en Islandais, ou qu’on leur pose des questions sur leur culture. Nous n’avons pas eu assez de contact pour avoir un jugement objectif, mais ceux que nous avons rencontrés nous ont laissé plutôt une bonne impression.

Nous avons été dans les piscines de quasiment tous les lieux où nous nous somment arrêté. Ce qui nous a paru extraordinaire, c'est que même les villages de 300 habitants ont une superbe piscine chauffée. Elles ont toutes un bassin, un bain chaud à plus de 35° et un bain à plus de 40° et un bac d'eau froide. Il ne faut pas aller en Islande sans tester les piscines. Par contre la règle la plus importante, qui est rappelé d’ailleurs dans plusieurs langue dans les vestiaires, c’est qu’il faut se savonner soigneusement complètement nu, c’est considéré même comme très grossier si ont ne le fait pas. Il y a très peux (voir pas) de casier pour mettre ces affaires, on les accroches au porte manteau, et on va se baigner, il n’y a pas plus de problème que ça.

Dans les petites villes comme à Siglufjörður, nous avons remarquer en nous promenant, que les gens, gares les vélos ou les poussettes devant la porte, et les laissent là sans les attacher pendant la nuit, à priori, la délinquance n’ai pas très importante dans ces villes ;-), c’est très rafraîchissant pour nous autre continentaux stressé.

es paysages, le Pays.

Que dire… Et bien c’est fantastique, le dépaysement garanti, des paysages immenses et sauvages, une nature préservée. Le bruit de la nature est très différent, les oiseaux, la faune qu’on rencontre. La mer est très impressionnante, les côtes sont plutôt hostile et sauvage, d’ailleurs, il n’y a pas de plaisance, dans les fjords, on n’a vu que quelque bateau de pèche, des bateau qui font du cabotage, pour acheminer les marchandises, mais autrement pas d’autre type de bateau. J’ai ressenti les mêmes impressions que dans le désert, ou dans la savane en Afrique, l’impression d’être « seul au monde » c’est délicieux.



n conclusion.

L'Islande est une destination raisonablement touristique. Les sites dans le sud pas très loin de Reykjavik sont pris d'assaut, car plus facile d'accès, le reste du pays est une vraie découverte. C'est des vacances inoubliable, malgrès les conditions un peu "à la dur", j'en garde un excellent souvenir. J'espère que la lecture de nos "aventures" vous donnerons envie de faire le voyage.