Carnet de voyage pour l'Islande Juin 2018

Jour 1 : La péninsule de "Reyjkjanes" et le "Cercle d'or" terminus "Flúdir"

otre premier bivouac

a roadmap du jour
otre premier bivouac
e site géothermique de "Gunnuhver" (Gunnuhver Hot Springs)
e site géothermique de "Gunnuhver" (Gunnuhver Hot Springs)
e bout de la péninsule le phare de "Reykjanesta"
e bout de la péninsule le phare de "Reykjanesta"
a source "Gunnuhver" vue du bout de la péninsule
a piscine des trolls "Brimketill"
a piscine des trolls "Brimketill"
e "Blue Lagoon" ("BLÁA LÓNIÐ")
e "Blue Lagoon" ("BLÁA LÓNIÐ")
epas de midi quelque part dans la lande
epas de midi quelque part dans la lande
a mousse en fleur
a mousse en fleur
e lac de "Grænvatn"
e lac de "Grænvatn"
olfatares de "Krýsuvík" (Seltún)
olfatares de "Krýsuvík" (Seltún)
es cheveaux dans la campagne
es cheveaux dans la campagne
sur la route le long de la côte
e delta du fleuve "Ölfusa"
e delta du fleuve "Ölfusa"
sur la plage à l'estuaire du fleuve "Ölfusa"
sur la plage à l'estuaire du fleuve "Ölfusa"
ous bifurquons vers "Le cercle d'or" dans la ville de "Selfoss"
ous bifurquons vers "Le cercle d'or" dans la ville de "Selfoss"
e fleuve "Ölfusa"
e fleuve "Ölfusa"
e quartier résidentiel à côtés du fleuve
e quartier résidentiel à côtés du fleuve
ur la route de "Geysir" dans le cercle d'or
ur la route de "Geysir" dans le cercle d'or
e site de "Geysir"
e site de "Geysir"
trokkur viens de cracher une colonne d'eau
n attend Strokkur
eysir c’est lui qui a donné sont nom à tous les geysers du monde
eysir c’est lui qui a donné sont nom à tous les geysers du monde
ème le ruisseau qui traverse le village fume
es "petits" bus de campagne
es chutes de "Gullfoss"
es chutes de "Gullfoss"
es kilomètres plus loin la rivière sort du défilé sur la route de Flúdir
es kilomètres plus loin la rivière sort du défilé sur la route de Flúdir
n joli groupe de chevaux sur la route de Flúdir
réparation du repas du soir au camping de Flúdir
Premier jour de voyage, on commence très fort.
Notre avion a eu dix heures de retard (oui oui dix heures…) Nous avons donc atterri à une heure du matin, le loueur sympa est venus nous chercher, le temps de faire les papiers, qu’il nous explique tout sur la voiture, nous avons pris la route à trois heures du matin. Ce qui est cool, c’est qu’à cette saison c’est le jour polaire, il ne fait jamais vraiment nuit, donc nous n'étions pas fatigué. Mais quand même après une petite demi-heure de route on s'est arrêté sur le premier parking qu’on a trouvé.
On a déplié la tente et au dodo.
Sur la photo, il est sept heure et demi et on prend le petit dej’ en rangeant la voiture et nos affaire avant d’attaquer la journée.
Nous sommes sur le parking du "Pont entre les deux continent", "Brú Milli Heimsálfa" en Islandais, c’est un pont qui passe au dessus de la faille qui sépare la plaque européenne de la plaque américaine.
Et comme vous pouvez le voir le paysage est plutôt pelé, il ne fait pas chaud, le vrai dépaysement !!!
Notre premier site de la journée. Un endroit étrange pour nous et un peu fantastique, un fantôme hanterait le site. En Islandais, "Gunna" signifie sorcière et "Hver", source d’eau chaude.
Dans le passé il y avait ici quelques Geysers, mais à ce jour ne subsistent que des fumerolles et quelques mares de boues qui s’assèchent lorsqu’il ne pleut pas sur la zone (Ce qui est putôt rare en Islande). Les fumerolles forment de la vapeur d’eau qui se condense et se mélange avec l’eau de surface. Le dioxyde de carbone et le sulfure d’hydrogène rendent l’eau acide et altèrent la roche de lave sur l’argile. C’est pourquoi on trouve à Gunnuhver de très belles couleurs au sol. En profondeur, l’eau chauffée, acidifiée, dissout les roches alentour. L’argile formée se mélange avec l’eau et donne une boue plus ou moins visqueuse selon les quantités relatives d’eau et d’argiles.
A entendre le bruit environnent on se dit que la sorcière Gunna devait être bien furieuse et qu’elle n’est pas encore calmée. Mais qui est Gunna ?
Gunna est le surnom d’une femme devenue folle de rage après avoir été expulsée pour impayé. Pauvre agricultrice, sur les terres d’un riche avocat nommé Vilhjalmur. Un jour elle n’a pas été en mesure de payer son loyer. Son propriétaire a décidé de prendre, en contre partie, son unique bien, une casserole. Dans cet état de folie, elle décida de mourir de faim. Après son décès, lorsque les hommes de la communauté ont porté son cercueil vers le cimetière, ils ont remarqué soudain qu’il était devenu plus léger. En outre, pendant qu’ils creusaient sa tombe, certains des gens qui ont assistés à la cérémonie ont entendu un chuchotement : "Pas besoin de creuser profondément, Pas de projets longs à mentir.. Gunna était devenu un fantôme colérique et hanta toute la région.
Le lendemain, leurs craintes ont été confirmées lorsque Vilhjalmur, son propriétaire a été retrouvé mort et son corps mutilé. Mais la revanche de Gunna ne s’est pas arrêtée là. Peu de temps après, la femme du propriétaire est morte de manière similaire, et beaucoup sont devenus fous après avoir vu son fantôme. Son esprit terrorisait la péninsule. Les habitants désespérés se tournent alors vers le pasteur Eirikur. Il leur a donné une corde magique, leur demandant de faire un nœud à l’une des extrémités et laisser l’autre libre pour que le fantôme s’y accroche. Il leur a dit de donner l’extrémité libre à Gunna (ce qu’elle fit). L’extrémité nouée leur permettant de la trainer jusqu’à la source d’eau chaude où elle resterait bloquée pour toujours. Les agriculteurs ont fait comme on leur a dit et la dernière fois qu’ils ont entendu parler de Gunna c’était lorsqu’elle a plongé dans la source d’eau chaude. Ils l’ont déclarée morte, la péninsule est restée à l’abri de ses inconduites et a donné à la source chaude son nom afin que chacun sache où Gunna y a rencontré son destin final. Certains disent qu’elle n’est pas tombée, mais s’attarde toujours au bord de l’abîme humide, hantant l’endroit pour toute l’éternité. D’autres disent même que vous pouvez entendre ici les sons qu’elle fait lorsqu’elle est sur le point de tomber dans la fosse.
C'est un petit film pour avoir le bruit et l'atmosphère du lieu. Cliquez sur le bouton "lecture" qui est au milieu de l'image (Montez le son).
Reykjanestá est le point le plus au sud-ouest de toute la péninsule Reykjanes. On trouve un phare, une petite maison et des impressionnantes falaises de lave
C'est un petit film pour avoir le bruit et l'atmosphère du lieu. Cliquez sur le bouton "lecture" qui est au milieu de l'image
Pas de végétation, la couleur noire du basalte, c'est un coin plutôt hostile.
Cette curiosité géologique qui semble avoir été construite de la main de l’homme, se situe à l’extrémité ouest de la falaise de Staðarberg.
C’est un bassin naturel de forme ovale, profond d’environ 2m qui domine la mer, créé par le fracassement des vagues sur la falaise.
Brimketil est également connu sous le nom de Oddnýjarlaug, car selon la légende une femme troll du nom de Oddný venait s'y baigner.
Nous n’avons pas pu entrer dans le SPA, il y avait une queue de deux heures, nous avons juste pris des photos de dehors et nous sommes repartis.
Pour les fans c'est un des lieux de tournage de la série "Le trone de fer"
La zone géothermale de Seltún dans la zone de "Krýsuvík" regorge de solfatares, ces sources d'eau chaude et de soufre qui forment des paysages incroyables.
C'est un petit film pour avoir le bruit et l'atmosphère du lieu. Cliquez sur le bouton "lecture" qui est au milieu de l'image.
Le temps est magnifique, mais on est à 63° de latitude nord, il y a du vent et ça caille.
C'est un noeud routiers important, c'est à cet endroit qu'on a eu le plus de circulation à part à Reykjavik.
Confluence des rivieres "Sog" et "Hvítá" qui deviennent alors le fleuve "Ölfusa".
On estime de 8 000 à 10 000 ans l'âge du site dont on retrouve la première mention historique en 1294.
La hauteur d’expulsion de "Strokkur" est d’environ 20 mètres. Il est entouré d’un périmètre délimité par une corde. Plutôt factice, mais que la plupart des touristes respecte. Il faut dire que l’eau expulsée est bouillonnante, et qu’il est préférable de tenir un minimum ses distances !
C'est un petit film pour avoir le bruit et l'atmosphère du lieu. Cliquez sur le bouton "lecture" qui est au milieu de l'image (allez jusqu'au bout).
En 1630, un séisme provoqua un arrêt de l'activité du geyser qui reprit 40 ans après, si violemment que cela provoqua d'autres séismes. En 1845, il a atteint une hauteur de 170 mètres.
Geysir projetait de l'eau à 80 mètres. Entre le 17 et le 20 juin 2000, en raison d'un séisme, Geysir a atteint une hauteur de 122 mètres pendant deux jours, ce qui en fait le plus haut geyser en activité, même provisoire. Depuis ce séisme, Geysir a retrouvé une certaine activité avec huit éruptions par jour, fréquence qui a toutefois diminué à trois fois par jour jusqu'en juillet 2003. A l’heure actuelle Geysir ne fait plus que quelques éruptions par an.
Pendant notre séjour, c'était une petite mare à l'aspect bien inoffensive.
Gullfoss (la "chute d'or") est une succession de deux chutes d’eau situées sur la rivière Hvítá.
Son nom provient de l'arc-en-ciel que l'on peut souvent voir au-dessus.
D’une hauteur de 32 mètres et d'une largeur de 70 mètres, elle se trouve à quelques kilomètres du site de Geysir et forme avec celui-ci et Þingvellir le "cercle d'or".
Une histoire raconte que la fille du propriétaire de la cascade menaça de se jeter dedans si la rivière était utilisée pour produire de l'électricité, projet qui fut alors abandonné.
C'est un petit film pour avoir le bruit et l'atmosphère du lieu. Cliquez sur le bouton "lecture" qui est au milieu de l'image.