Carnet de voyage pour l'Islande Juin 2018

Jour 2 : Le cercle d'or "þingvellír", le fjord "Hvalfjörður" terminus "Húsafell"

ous prenons la piste le matin vers "þingvellír"

a roadmap du jour
ous prenons la piste le matin vers "þingvellír"
e site de "þingvellír"
e site de "þingvellír"
ous avons repris la route vers "Húsafell"
ous avons repris la route vers "Húsafell"
e fjord "Hvalfjörður"
e fjord "Hvalfjörður"
e site de production d'eau chaude de "Deildartunguhver"
e site de production d'eau chaude de "Deildartunguhver"
es Chutes de "Hraunfossar" et "Barnafoss"
es Chutes de "Hraunfossar" et "Barnafoss"
ou avons pousser plus loin qu'Hússafell sur la route F578 vers le site de "Surtshellir"
ou avons pousser plus loin qu'Hússafell sur la route F578 vers le site de "Surtshellir"
e retour vers "Húsafell"
e retour vers "Húsafell"
úsafell un petit tour à la piscine
Les routes secondaires sont en grande partie des pistes comme celle-ci, en général plutôt bien entretenue.
D'un point de vue géographique ce site se situe au fond de la faille ou le "Rift" qui se trouve entre la plaque Européenne et Américaine.
D'un point de vue historique, c'est le lieu fondateur de l’Islande.
Ces paysages ont été le théâtre d'événements qui constituent le cœur de l'histoire de la nation islandaise. En effet, la plaine, et en particulier la zone à proximité de la faille Almannagjá, est le lieu originel de rassemblement d'un des plus vieux parlements du monde, l'Alþing, qui y fut fondé dès 930, moins d'un siècle après le début de la colonisation de l'Islande. Ce site est ainsi le témoin des grands changements qui ont affecté l'île, dont en particulier la christianisation du pays en l'an 1000, mais aussi les conflits politiques à partir de la fin du XIIe siècle conduisant à un transfert progressif du pouvoir vers les grands royaumes scandinaves (Norvège puis Danemark) jusqu'à la dissolution totale de l'assemblée à la fin du XVIIIe siècle. Si l'assemblée ne fut jamais restaurée à Þingvellir, le site reprit rapidement de l'importance comme symbole du nationalisme islandais lors du mouvement indépendantiste du XIXe siècle. En 1930, lors des célébrations du millénaire du parlement, ce site historique est déclaré premier parc national du pays et le 17 juin 1944, c'est ici que la république et la fin de l'union dano-islandaise sont proclamées. Le parc national est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2004.
Ces petites maisons sont l'une des résidences d'été du premier ministre Islandais.
nous sommes en haut du "Rocher de la loi" le "Lögberg".
nous sommes en haut du "Rocher de la loi" le "Lögberg".
Ce joli petit lac était le lieu ou on exécutait par noyade les condamnés Brr!!!!
Des oies, on a cherché Nils Holgersson, mais il n’était pas là.
Des oies, on a cherché Nils Holgersson, mais il n’était pas là.
La cascade "Öxarárfoss" qui descend sur le bord de la faille.
La cascade "Öxarárfoss" qui descend sur le bord de la faille.
Comme vous pouvez voir il ne fait pas très beau on est en tenu "protection maximum".
C'est un petit film pour avoir le bruit et l'atmosphère du lieu. Cliquez sur le bouton "lecture" qui est au milieu de l'image.
On est dans le fond de la vallée
On est dans le fond de la vallée
D'autres oies, la maman n'est pas contente qu'on les regardes, elle souffe très fort pour faire partir Markéta
D'autres oies, la maman n'est pas contente qu'on les regardes, elle souffe très fort pour faire partir Markéta
La faille au fond du "Rift" est pleine d'eau
La faille au fond du "Rift" est pleine d'eau
La cascade "Öxarárfoss" vue d'en bas
C'est le "Panthéon" Islandais, ça me plaît que se soit un petit cimetière paisible dans la campagne :-)
C'est le "Panthéon" Islandais, ça me plaît que se soit un petit cimetière paisible dans la campagne :-)
La résidence
La petite église
Devinez l'activité de ce personnage
Les plongeurs se préparent
Le lac "Þingvallavatn"
Nous sommes montés en haut de la falaise
Nous sommes montés en haut de la falaise
C'est très impressionnant. La région du cercle d'or est très riche, très verte, pas mal habitée pour l'Islande, et là dès qu'on s'écarte un peu, plus personne, des paysages sauvages. Un régal, j'en garde encore un souvenir ému
Une petite cascade dans la montagne "Þórufoss"
Le Hvalfjörður (qui signifie le fjord des baleines) est situé dans l'ouest de l’Islande entre Mosfellsbær et Akranes.
Le nom s’explique par le fait qu’on trouve un nombre exceptionnel de baleines dans ce fjord. Une des stations de pêche à la baleine les plus importantes du pays se trouvait par conséquent dans ce fjord jusque dans les années 80. Une autre explication du nom Hvalfjörður est donnée par une saga islandaise qui raconte l’histoire d’un prêtre combattant une baleine malfaisante.
Bon, lors de notre passage nous n'avons pas vu de baleines
La construction (le quai) au bord de l'eau est un reste datant de la deuxième guerre mondiale. Les flottes Anglaise, puis Américaine se servait de cet endroit comme "cachette" et point de départ des convois de l'Arctique à destination de l'URSS en 1941 et 1942.
Le repas de midi à l'abris du vent derrière la voiture. Très "Américain" des haricots sucrés et des saucisses :-)
Les ruines d'une petite ferme et la cascade de "Fossarrett" au bord de la route au fond du Fjord
La forme de la ferme est encore bien visible
Markéta profite du "presque" beau temps
C'est un petit film pour avoir le bruit et l'atmosphère du lieu. Cliquez sur le bouton "lecture" qui est au milieu de l'image
"Deildartunguhver" est une source chaude située à l'entrée de la Reykholtsdalur, non loin des localités de Kleppjárnsreykir et Reykholt. Jaillissant à une température de 100 °C, elle est la source chaude au débit le plus important d'Europe avec 180 l/s.
Une partie de cette eau est captée et envoyée par aqueduc pour le chauffage urbain géothermique de Borgarnes à 34 kilomètres de distance et d'Akranes à 64 kilomètres. Le reste se déverse naturellement dans la Reykjadalsá qui s'écoule à proximité.
L'eau bout dès sa sortie
L'eau chaude est aussi utilisée pour chauffer les serres juste à cotés
La "boutique" qui vend la production de tomate, tu met ta pièce et tu te sert :-)
Les chutes de "Hraunfossar", toponyme islandais signifiant littéralement en français les "cascades de la lave", sont une série de petites cascades situées dans les environs de Húsafell et Reykholt.
Les Hraunfossar s'étirent sur environ un kilomètre. L'eau ruisselle sous un champ de lave (le Grahraun) et se jette dans la Hvítá. Le Grahraun a pour origine l'éruption d'un des volcans situés sous le glacier Langjökull. En islandais, le mot hraun désigne un "champ de lave".

La chute de "Barnafoss" se trouve en amont des cascades Hraunfossar, sur la rivière Hvítá dans la région du champ de lave Hallmundarhraun.
Barnafoss signifie la chute des enfants, ce nom provient d'une histoire locale : le jour de Noël, les enfants de la famille Hraunsás étaient restés seuls chez eux pendant que leurs parents se rendaient à la messe. Les enfants s'en furent jouer sur l'arche de pierre qui enjambait la rivière, tombèrent dans la chute et se noyèrent. Apprenant l'accident, la mère fit alors abattre ce pont naturel.
La rivière à cet endroit a la particularité de passer sous une arche de pierre qui se situe juste au niveau de l'eau, formant ainsi de puissants remous.
Décollage du Drone
C'est un petit film pour avoir le bruit et l'atmosphère du lieu. Cliquez sur le bouton "lecture" qui est au milieu de l'image
La Surtshellir, toponyme islandais signifiant littéralement en français "la caverne de Surt", est un tunnel de lave formant la plus grande grotte du pays. Elle se trouve dans le Hallmundarhraun, en bordure des Hautes Terres, à l'ouest de l'Eiríksjökull et au nord-est de la Hvítárdalur.
C'est notre première piste "F". C'est un petit film pour avoir le bruit et l'atmosphère du lieu. Cliquez sur le bouton "lecture" qui est au milieu de l'image