Carnet de voyage pour l'Islande Juin 2018

Jour 3 : "Husafell", la ville de "Borgarnes", la péninsule de "Snaefellsnes" terminus "Ólafsvík"

etit déjeuner au camping "Hússafell".

a roadmap du jour
etit déjeuner au camping "Hússafell".
n route vers Borgarnes une église sympa.
orgarnes
a péninsule de "Snaefellsnes".
a péninsule de "Snaefellsnes".
ysuholl pool ou "Lýsuhólslaug" à "Snaefellsbaer".
rnarstapi
rnarstapi
ellnar
ellnar
a plage de "Djúpalónssandur"
a plage de "Djúpalónssandur"
es volcans sur le bord de la route.
es plages de sable blanc de "Skanðsvik"
es plages de sable blanc de "Skanðsvik"
e phare "Öndverðanes"
a cascade de "Svöðufoss"
a cascade de "Svöðufoss"
lafsvík terminus de la journée
Je fais mes devoirs, pour mettre en ligne les photos de la veille sur le "Facebook" de Markéta. On a une "clé" de connection internet dans la voiture qui est plutôt performante, elle a quatre fois plus de débit que notre ligne fixe en France ;-).
Les emplacements du camping sont dans une petite forêt de bouleau, ce qui est assez rare en Islande. C'est très agréable.
Nous avons fait les courses, et le plein à "Borgarnes" petite ville de 3500 habitant (Ville moyenne en Islande), située à l'entrée du fjord "Borgarfjörður", qui est très jolie
C'est l'heure de manger, il fait un temps exécrable, pluies abondante, vent, brouillard, froid. On a mangé des nouilles chinoise tiède, le réchaud refusant de faire bouillir l'eau.
Le plafond est à 50 mètre du sol.
Nous avons fait une petite halte dans une piscine thermale naturelle et malgrès le mauvais temps, nous avons bien aprécié sont eau chaude dans laquelle se développe une micro algue qui donne la peau toute douce à la sortie :-).
La statue de "Bárður Snæfellsáss" Personnage principal de la saga Snæfellsáss homme mi-humain mi-géant, protecteur de la péninsule. (Mais que fait Hagrid ici ?)
Une bergeronette grise pas timide du tout.
Une habitation traditionnelle Islandaise
Une habitation traditionnelle Islandaise
Des Edeir sur la plage
Un huîtrier pie
Une jolie maison colorée
La balade sur la falaise
La balade sur la falaise
Des Trolls pétrifiés
La plage de Djúpalón abritait autrefois une soixantaine de bateaux de pêche et l'un des villages de pêcheurs les plus prolifiques de la péninsule de Snæfellsnes , mais la baie est aujourd'hui inhabitée.
C'est une belle plage de galets noirs. Sur la plage, il y a des restes du chalutier de pêche de Grimsby , Epine (GY7), qui a fait naufrage le 13 mars 1948.
La lagune, qui était la seule source d'eau douce de la plage. L'eau de pluie flottant en surface de la lagune, les hommes la récupérait pour avoir de l'eau potable, car il n'y a aucune source dans la baie.
C'est un petit film pour avoir le bruit et l'atmosphère du lieu. Cliquez sur le bouton "lecture" qui est au milieu de l'image
Dritvik les pierres de levage servant à tester la force des futurs pêcheurs. Quatres tailles différentes, Il s’agit de Fullsterkur («force maximale») pesant 154 kg, Hálfsterkur («demi-force») à 100 kg, hálfdrættingur («faible») à 54 kg et Amlóði («inutile») à 23 kg. Ils étaient traditionnellement utilisés pour qualifier les hommes pour le travail sur des bateaux de pêche, le Hálfdrættingur étant le poids minimum qu'un homme devrait soulever sur un rebord à hauteur de hanche pour se qualifier.
Bon moi je pense que je serais pas qualifié.
C'est le cratère de "Saxhóll". Il y a un chemin aménagé pour aller au sommet. Mais il fait tellement mauvais, qu'on a pas le courage de faire la montée.
Au bout de la péninsule, une petite surprise.
Ca contraste avec la plage de Djúpalón ;-).
Bon, il fait 5°, on est pas pret de se baigner, mais quand même c'est sympa.
Il sont où les cocotiers ?
C'est un petit film pour avoir le bruit et l'atmosphère du lieu. Cliquez sur le bouton "lecture" qui est au milieu de l'image
Il paye pas de mine, mais ça couleur contraste dans le paysage qui est très sombre. Le lendemain on le verra du Ferry à plusieurs dizaine de kilomètre plus loin en mer.
Encore une jolie petite cascade
Ólafsvík est une ville indépendante d'Islande peuplée de 1 010 habitants en 2011, elle fut la première ville islandaise qui reçut - au xviie siècle - une licence de commerce par le roi danois qui regardait le pays plus ou moins comme une colonie danoise à cette époque. Le commerce régnait à Ólafsvík jusqu'au xixe siècle.
En 1887 fut fondé à Ólafsvík une des premières écoles publiques en Islande.
Ólafsvík était un des plus grands villages d'Islande vers 1900. La région était toujours propice pour la pêche. Mais entre 1905 et 1960 le village ne pouvait pas s'agrandir parce qu'il manquait un port accessible pour les grands bateaux de pêche motorisés. Un tel port ne fut construit que dans les années 1960.
Aujourd'hui encore, les gens du village vivent surtout du commerce et de la pêche.